Attention au fer dans les compléments alimentaires !


Le fer est un microélément utilisé par notre organisme pour fabriquer l’hémoglobine, une protéine qui transporte l’oxygène.

Dans l’alimentation, on le retrouve sous deux formes :

  • Le fer ferreux (Fe2+) que l’on retrouve dans les produits d’origines animales tels que la viande rouge.
  • Le fer ferrique (Fe3+) que l’on retrouve dans les produits d’origines végétales tels que les légumineuses.

Dans l’organisme, c’est du fer ferreux que l’on retrouve et non du fer ferrique, ce qui explique en partie pourquoi le ferrique des végétaux est moins bien absorbé. C’est aussi du fer ferreux que l’on retrouve dans les compléments alimentaires du commerce.

Par ailleurs, ce fer ferreux, que ce soit dans notre organisme ou dans les produits d’origines animales, se retrouve toujours dans une protéine : l’hémoglobine.

hemoglobin

Dans l’organisme, lorsque le fer n’est pas dans l’hémoglobine, il est soit dans une protéine de transport : la transferrine, soit dans une protéine de stockage : la ferritine. En réalité, on  ne retrouve qu’une infime partie de fer sous forme libre, et c’est bien pour une raison : le fer sous forme libre est toxique pour l’organisme !

Le problème du fer des compléments alimentaires est qu’il est justement sous forme libre.

Pour comprendre en quoi le fer sous forme libre est toxique, il nous faut étudier la réaction de Fenton. Il s’agit d’une réaction chimique qui a lieue lorsque le fer sous forme libre rencontre le peroxyde d’hydrogène.

Cette réaction donne lieu à la formation de fer ferrique et au radical hydroxyle qui est, ni plus ni moins, le plus puissant oxydant connu dans l’organisme humain, et donc aussi le plus toxique.

Cellular damage. THE FENTON REACTION.

De plus, le peroxyde d’hydrogène n’est malheureusement pas une denrée rare dans l’organisme, il est d’ailleurs omniprésent. En effet, il est produit lors de la respiration cellulaire par les mitochondries dans le processus de production d’énergie.

Si du fer sous forme libre circule dans notre organisme, on est donc sûr à 100% qu’il va réagir avec le peroxyde d’hydrogène et donner le radical hydroxyle.

Par ailleurs, ce radical est tellement puissant qu’il ne peut pas être neutralisé totalement par nos défenses antioxydantes. Ce qu’il se passe alors ce que l’hydroxyle va dégrader les lipides des membranes cellulaires, accélérant leur vieillissement. On assiste alors à la peroxydation des lipides et l’oxydation des lipoprotéines, ce qui a pour conséquence de favoriser, entretenir ou aggraver un état inflammatoire.

oxidative-stress-cell-fr

Cela peut se traduire à terme par une augmentation du risque de cancers et de maladies cardiovasculaires, aggravations des maladies auto-immunes et des maladies inflammatoires de l’intestin.

On comprend mieux maintenant pourquoi le fer au sein de l’organisme se retrouve presque exclusivement dans des protéines : pour limiter fortement sa toxicité.

Si vous souffrez d’aucunes carences sévères en fer, les compléments alimentaires contenant du fer sont donc à éviter. En revanche, s’il est urgent de combler une carence, veillez à ce que vous n’ayez aucuns problèmes de santé comme les maladies inflammatoires avant d’entamer une cure de fer.

Aussi, si l’utilisation de complément en fer est une nécessité, veillez à ne pas consommer de café ou de thé au moment des prises car les tanins contenus dans ces boissons peuvent bloquer l’absorption du fer.

De même, il faut éviter de prendre son complément en fer en même temps que des céréales complètes ou des légumineuses car ces deux dernières sont riches en acide phytiques, une molécule végétale phosphorée qui se lie au fer par combinaison biochimique pour former des sels insolubles.

Ainsi, dans le cas d’une carence en fer, il reste préférable de le consommer via l’alimentation en augmentant sa consommation de viande rouge ou, pour les végétariens, en ayant recours à la spiruline, une algue riche en fer. Le fer contenu dans cette dernière est sous forme ferrique donc moins bien absorbé que dans les produits animaux. Cependant, il est sans danger contrairement au fer libre des compléments alimentaires.

fer-spiruline-viande-infographie-678x381


Retour en haut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :