Conclusion


A travers ce travail de recherche, nous avons pu constater que ce qui nous a amené à découvrir l’existence de la vitamine D porte avant tout sur l’étude du rachitisme. En essayant de comprendre les causes de cette maladie, différents chercheurs, en particulier au XXème siècle, ont pu déceler le lien qui unissait santé osseuse et vitamine D. Cette substance a pu être identifié grâce aux différentes expériences en lien avec l’huile de foie de morue et les rayons du soleil.

Bien que nous connaissons dès à présent les mécanismes biochimiques qui s’opèrent dans l’organisme pour la préservation osseuse, nous sommes encore loin d’avoir identifié tous les rôles physiologiques que peut avoir la vitamine D.

Les différentes études énoncées dans ce travail de recherche font état de bénéfices contre de nombreux cancers et de maladies cardio-vasculaires. Reste maintenant à savoir quel est l’apport optimal de vitamine D pour bénéficier de tout ces bienfaits.
la-vitamine-pour-une-grossesse-moins-risque_width1024

En effet, comme nous l’avons vu, les différents organismes de santé ne parviennent pas à se mettre d’accord sur la recommandation la plus adéquate.

Les chercheurs, quant à eux, semblent s’accorder sur un apport d’au moins 4000UI/jour de vitamine D afin de tirer un maximum de bénéfice. Ils déconseillent toutefois de dépasser les 10000UI/jour.

Compte tenu de ces valeurs et du fait que la grande majorité de la population française est carencée en vitamine D, je serais d’avis de conseiller l’utilisation d’un complément alimentaire de vitamine D (au moins pendant l’hiver).

 

Introduction

I- L’évolution de la santé ostéo-musculaire à travers l’histoire

I.1 Le mode de vie au paléolithique
I.2 De l’antiquité jusqu’au XVIIIème siècle
I.3 Les découvertes curatives du rachitisme

II- La naissance de la vitamine D

II.1 Son élaboration par la science
II.2 Les principales sources de vitamine D
II.3 Ses rôles physiologiques sur la santé ostéo-musculaire

III- Où en est la science aujourd’hui ?

III.1 Le point sur le statut vitaminique D de la population Française
III.2 Apports en vitamine D et santé osseuse
III.3 Apports journaliers recommandés
III.4 Existe t-il une dose optimale ?

Conclusion

Bibliographie

 

Autres travaux de recherche

Retour en haut

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :